Focus sur notre arbitre de club

Ils font partie intégrante des clubs. Ils rapportent d’ailleurs des points au classement de l’équipe première. Mal aimés par certains, décriés par d’autres, sans eux pas de rencontre le week-end. Plongeons-nous dans l’interview de notre arbitre de club  ’’ Bruno ’’.

Comment es-tu devenu arbitre ? Et pourquoi ?
Passionné de rugby, l’arbitrage m’a toujours intéressé. Durant mes études, j’avais déjà arbitré des matchs universitaires, ça m’avait beaucoup plu. Ensuite, j’ai joué pendant plusieurs années, mais le travail et les blessures au rugby le dimanche ne font pas bon ménage. J’ai donc décidé d’arrêter de jouer. Le club de Ruffec n’ayant plus d’arbitre, cela a été le déclic.
 
Tu arbitres jusqu’à quel niveau ?
Pour arbitrer, il y a bien-sûr des tests physiques mais aussi des examens sur les règles du jeu. Ce sont eux qui déterminent le niveau auquel on arbitre.
Tout d’abord, il y a les examens d’arbitre en cours de formation puis d’arbitre stagiaire, qui sont des questionnaires sur les règles fondamentales du rugby. Ils sont assez faciles et permettent d’arbitrer des équipes jeunes (M14, cadets, juniors). Ensuite, il y a l’examen territorial que j’ai eu il y a 3 ans. Il est plus compliqué et se divise en plusieurs parties. Une partie où l’on doit connaître les définitions des règles du jeu par cœur. Une autre partie composée de questions sur les règles du jeu et sur le jeu pratiqué par les équipes. Et pour finir, on doit rédiger une feuille de match avec un rapport. Le rapport est important, on doit en faire un à chaque fois qu’il y a des incidents sur les matchs que l’on arbitre (carton rouge, blessure, violence sur ou hors du terrain, etc…) Cet examen obtenu permet d’arbitrer en plus des jeunes, les compétitions régionales seniors de la 4ème série jusqu’en division honneur ainsi que les réserves fédérales.

Les arbitres sont-ils bien indemnisés ?
On ne peut pas être arbitre pour l’argent. Même si un match nous rapporte 60€, il y a beaucoup d’investissement. On doit participer à deux week-ends d’arbitrage par an, lors desquels il y a des tests physiques (à La Rochelle et à Poitiers). Il y a également les réunions d’arbitrage à Angoulême, deux fois par mois. Tout ceci est obligatoire et n’est pas indemnisé. Sans oublier le principal, l’entraînement et les règles du jeu à étudier chez soi car elles évoluent régulièrement. Et ceci est nécessaire si on veut être performant et progresser. Il faut savoir que tous les arbitres sont notés deux fois par an par un superviseur (souvent un ancien arbitre). Ces notes sont importantes si l’on veut pouvoir continuer à arbitrer et pour avoir des matchs de meilleur niveau.
 
Un mot sur les insultes s’il y en a eu autour de la main courante ? Quel est ton
ressenti ?
Personnellement, je n’y attache pas d’importance. C’est la facilité de s’en prendre à l’arbitre et de l’insulter, surtout quand ton club perd. C’est sûr qu’on peut parfois ne pas être d’accord avec son jugement. Il peut aussi nous arriver de nous tromper (on n’a pas d’arbitres de touche), mais les supporters doivent savoir qu’aujourd’hui les insultes envers les arbitres peuvent coûter très chères aux clubs.

Quel est ton meilleur moment depuis que tu arbitres ?
J’ai eu la chance par deux fois de participer aux finales régionales comme arbitre de touche. C’est une ambiance particulière, on arbitre à trois… c’est à la fois un moment stressant, spécial et pourtant très agréable !

Comment recruter chez les jeunes ?
La FFR demande aux arbitres de sensibiliser les jeunes de leur club aux règles du jeu durant les entraînements. Malheureusement, je n’ai pas vraiment le temps de le faire à 100%. Elle demande aussi à chaque club de fournir des jeunes entre 12 et 14 ans pour les former et leur faire arbitrer des tournois d’école de rugby. Je pense que ce sont de bonnes idées qui pourraient donner envie à certains de devenir arbitre.

Ton ou tes objectifs ?
J’aimerais qu’on trouve un deuxième arbitre pour le club. On pourrait travailler plus avec les jeunes, ce serait un plus pour nos équipes et pour le club. Et plus personnellement, je prends beaucoup de plaisir à arbitrer et mon objectif premier est de continuer à travailler afin de progresser.
Copyright © 2018 RUFFEC ATHLETIC CLUB - 16700 RUFFEC - TOUS DROITS RESERVES